C’est sûr : nous reviendrons

Ayant appris la voile aux Antilles, je souhaitais y retourner pour notre voyage de noces et faire un « retour aux sources » en louant un voilier à 2 pour redécouvrir la Martinique et Ste Lucie sur 8 jours.

Malheureusement la tendance actuelle est aux gros bateaux, biens lourds, biens habitables, biens rentables mais plus proches de la caravane flottante pour familles nombreuses que du « vrai » voilier maniable, rapide, marin, sûr et générateur de sensations.

Je commençais à désespérer de trouver le bateau de mes rêves lorsque je tombai par hasard sur RDV Caraïbes et son Pogo 8.50. LE bateau idéal pour les personnes aimant par-dessus tout naviguer, en quête de sensations, et surtout en toute sécurité.

Après de très bons contacts par email et téléphone avec Céline, la loc est finalisée et nous débarquons au Marin un Vendredi soir.

Et ce fut un choc, généralement un bateau de loc qui a 2 ans est toujours « fatigué », sous accastillé, voiles au rabais, odeur d’humidité, gel coat défoncé, peinture de coque passée, etc, etc… Ici rien de tout cela, le bateau est plus que neuf, avec le meilleur équipement possible (Harken / Raymarine / North sails / Delta Voiles, pour les connaisseurs)...

Stephan est aux petits soins pour ses bateaux et ça se voit...
Notre 1ère impression très positive se confirma pendant ces 8 jours, ce bateau est extraordinairement marin, sur et rapide, une mobylette que je maniais seul sans aucun problème.

Notre petit périple nous fit découvrir la côte Ouest de Ste Lucie, de Rodney Bay au Vieux Fort en passant par l’incontournable Marigot Bay (demander Mickael, très sympa, parle français et a de plein de choses à proposer), puis toute la côte Ouest de la Martinique (Ne surtout pas manquer d’aller à St Pierre...).

Le retour de la baie de Fort de France au Marin fut épique avec 20 / 22 Knts d’alizés pile dans l’axe du parcours, associés à une mer formée, du courant, l’effet du rocher du Diamant et la remontée des fonds.

Ce fut 5 heures de plaisir pur à tirer des bords au près dans la brise, alors que les cata rentraient les voiles pour finir au moteur (c’est bien connu un cata, il lui faut du vent, mais entre 110 et 110,04° d’angle de vent sinon ça marche encore mieux au moteur ☺) et que de nombreux voiliers peinaient face à la mer et au vent, notre Libellule sautait de vagues en vagues, avalant un par un les voiliers présents sur le plan d’eau (un 44’ un peu présomptueux s’en souvient encore...), acceptant sans broncher les fortes risées et les trains de vagues croisées.

Ce fut un peu triste que nous quittâmes notre petit compagnon orange mais c’est sûr : nous reviendrons.

D’ailleurs, ma femme, qui n’est pas très rassurée en bateau dès que la mer et le vent se lève, est d’accord pour acheter un voilier... Mais un POGO 8.50 et rien d’autre...

Merci encore à Céline et Stephan.

Jérôme et Sophie

  • Vitesse, sensations, confort, découvrez le trio gagnant de RDV Caraibes

  • Nos voiliers disponibles à la location au départ du Marin, en Martinique.

Dernières actualités

Météo Marine (vent)

Réseaux Sociaux